Agenda
Formulaires en ligne

Egalité
homme
femme

Durabilité

Europe

Participation citoyenne

Signature du Protocole de coopération entre les Assemblées de Belgique et de RDC

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale congolaise,

Cher(e)s Collègues,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec grand plaisir que je vous accueille aujourd’hui dans les Salons de la Présidence de la Chambre afin de procéder à la signature par le Président de l’Assemblée
nationale congolaise, Christophe Mboso, du Protocole de coopération entre la Chambre des représentants et le Sénat du Royaume de Belgique et l’Assemblée Nationale
et le Sénat de la République démocratique du Congo.

Avec cette dernière signature, qui fait suite à celle du président du Sénat congolais le 2 juin dernier, le protocole de coopération pourra désormais entrer en vigueur et se mettre concrètement en place.

Je tiens à saluer la présence parmi nous de l’un de mes illustres prédécesseurs, le Ministre d’Etat Herman De Croo. Il a effectué deux mandats consécutifs en tant que
président de la Chambre des représentants, a dirigé 27 missions parlementaires dans 31 pays et s'est rendu plus de 30 fois dans son Congo bien-aimé, où il a entretenu des contacts privilégiés avec de nombreuses personnalités.

Je tiens à rappeler que ce Protocole a été négocié par le Ministre d’Etat et Président honoraire de la Chambre, André Flahaut, ainsi que par le Président du groupe belge de l’Union Interparlementaire, M. Samuel Cogolati, et Mme Nahima Lanjri, membre de la section bilatérale Belgique-RDC de l’UIP, qui n’a malheureusement pas pu se libérer aujourd’hui pour se joindre à nous.

C’est le 1er novembre de l’année dernière qu’ils furent reçus à Kinshasa par mes homologues congolais. Lors de cette entrevue, il fut question d’un projet de Protocole de
coopération entre nos Parlements afin d’amplifier nos relations bilatérales et de renforcer la capacité juridique et législative du Parlement congolais.

Cette mission belge fut la première depuis le début de la législature, ce qui prouve l’importance que le Parlement belge et la Belgique accordent à la coopération avec la
RDC. Cette coopération pourra revêtir différentes formes, notamment l’organisation de visites de travail et de stages de parlementaires et de fonctionnaires, l’échange
d’expériences et d’informations, la création d’un fonds de documentation parlementaire.

Ce nouveau Protocole se veut le signe tangible des relations amicales entre nos deux pays qu’unissent des liens historiques profonds malgré les vicissitudes de
l’histoire. C’est d’ailleurs dans cette démarche d’unité et de bienveillance que s’est récemment inscrite la visite Royale belge en République démocratique du Congo du 7
au 13 juin 2022.

Au sein du Parlement belge, des décisions ont été prises dans le passé qui ont eu un grand impact sur la vie de nombreux Congolais. Cet aspect du passé ne peut être oublié. Des mesures sont prises en ce sens. Il suffit de penser au discours prononcé par Sa Majesté le Roi Philippe lors de sa récente visite au Congo. Pensez aussi au retour récent de la
dépouille mortelle de Patrice Lumumba. C'est plus que symbolique. La Chambre joue un rôle de pionnier dans ce processus de reconnaissance avec différentes propositions. Comme la proposition de faciliter aux personnes métisses de la période de la colonisation belge ainsi qu’à leurs descendants, la consultation des informations relatives à leur dossier personnel dans les archives coloniales en Belgique.

En outre, la Chambre a institué une commission spéciale chargée d’examiner le passé colonial de la Belgique. Cette commission spéciale n'hésite pas à aborder tous les sujets
délicats et consulte toutes les parties concernées par le biais d'auditions afin d'obtenir une vision plus claire et de formuler des recommandations. Les membres de cette
commission effectuent pour l’instant une importante visite, sur le terrain, en RDC, au Rwanda ainsi qu’au Burundi.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale congolaise,
Cher(e)s Collègues,
Mesdames, Messieurs,

Depuis mon accession à la Présidence de la Chambre des représentants, en octobre 2020, j’ai fait de la lutte contre les discriminations et plus particulièrement le renforcement de l’égalité entre hommes et femmes une des priorités de ma Présidence.

Vous comprendrez donc que je souhaite insister sur l’importance des droits des femmes dans le monde politique et la société congolaise. Des avancées sensibles ont été enregistrées au sein de notre assemblée parlementaire belge et nous sommes prêts à partager notre expérience et nos bonnes pratiques sur ce thème.

Je me réjouis donc que l’article 4 de notre Protocole de coopération stipule clairement que les Présidents des Parlements devront veiller au respect de l’équilibre
femme/homme à l’occasion des missions qui seront entreprises. La Belgique et son gouvernement ont toujours été le meilleur avocat du Congo et de son peuple tant au sein de l’Union européenne que devant les Nations Unies et ce, à des moments parfois difficiles.

L’appui du Parlement belge vous est donc assuré mais il ne s’agit pas pour nous d’empiéter sur l’autonomie du Parlement congolais. Il y a des limites que le Parlement
belge respectera, non pour échapper à ses responsabilités mais de manière à pouvoir travailler dans les meilleures conditions. Il est important de rappeler le rôle-clé que jouent les
parlements dans l’édification et le maintien des droits démocratiques, d’autant que ceux-ci ne sont jamais à l’abri de violations ou de remises en cause. Il nous revient indéniablement de promouvoir et stimuler encore les différentes formes de coopération interparlementaire, sous forme de visites, plateformes communes, conférences ou autres, parce qu’elles contribuent à faire évoluer les opinions, favoriser l’échange de bonnes pratiques, rapprocher les positions et mieux s’entendre. 

C’est par le dialogue, le soutien aux populations, les rapprochements entre les gens, les diverses coopérations - interétatiques, interparlementaires et autres - que la
cause des droits des hommes et des femmes progresse de par le monde.

Je souhaite d’autant plus cette coopération entre nos Parlements qu’elle implique également un attachement commun aux valeurs de liberté, de solidarité et de
démocratie.

Je vous remercie pour votre attention et cède à présent la parole, s’il le souhaite, à mon collègue de l’Assemblée nationale congolaise et l’invite à procéder à la signature du protocole.

Eliane Tillieux

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour être tenu.e au courant de mon actualité

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté les conditions d'utilisation du site web et de protection des données personnelles.

Une expérience unique

Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible.