Agenda
Formulaires en ligne

Egalité
homme
femme

Durabilité

Europe

Participation citoyenne

Accueil de Roberta Metsola, Présidente du Parlement européen

La Présidente de la Chambre, Éliane Tillieux, et la Présidente du Sénat, Stephanie D'Hose ont reçu Roberta Metsola, Présidente du Parlement européen.

 Mardi matin, la Présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, a été reçue au Parlement fédéral par la Présidente de la Chambre, Éliane Tillieux et par la Présidente du Sénat, Stephanie D'Hose. Les trois présidentes font des droits des femmes une priorité absolue au sein de leurs assemblées, et des initiatives en la matière ont également été discutées lors de cette réunion.

 

En tant que respectivement cinquième, première et troisième femmes à la tête de leur parlement, elles savent mieux que quiconque que les droits des femmes en Belgique, en Europe et dans le monde peuvent encore être améliorés.

 

L'ordre du jour comprenait donc une discussion des initiatives autour de l'impact disproportionné de la guerre en Ukraine sur les femmes. Elles représentent 60% des réfugié·e·s ukrainien·ne·s et la plupart des personnes déplacées à la retraite sont également des femmes. De plus, les agressions sexuelles sont une réalité de la guerre qui touche particulièrement les femmes.

 

Des bonnes pratiques ont également été échangées sur l’égalité des genres au sein des parlements, tant à l'égard des élus que du personnel, et la promotion de la Convention d'Istanbul a été discutée. Cette convention a été adoptée au sein du Conseil de l'Europe en 2011 et vise à lutter contre les violences faites aux femmes. Le Parlement européen et presque tous les États membres de l'UE ont signé et ratifié la convention, sauf six. La Bulgarie, la République tchèque, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie et la Slovaquie n'ont pas encore ratifié le traité et, avec le Parlement européen, la Belgique veut encourager ces pays à intégrer rapidement le traité. Il contient des objectifs et des recommandations concrètes pour stopper résolument la violence à l'égard des femmes par le biais d'initiatives parlementaires, une ambition à laquelle les présidentes sont heureuses de souscrire.

 

Enfin, la législation européenne visant à protéger les lanceurs d'alerte et l'utilisation de la langue des signes dans les parlements ont également été abordées.

 

Stephanie D'Hose, Présidente du Sénat : "En tant que femme, en tant qu'être humain et en tant que présidente d'un parlement, j'estime qu'il est de mon devoir d'améliorer chaque jour la situation des femmes dans le monde. Mme Metsola partage cette ambition, et je suis heureux de travailler avec elle pour donner aux femmes des opportunités dans nos parlements, en Europe et dans le monde. En 2024, la Belgique assumera la présidence de l'Union européenne et, depuis les parlements, nous ferons également la différence sur ces questions. Notre amitié, qui n'a fait que se renforcer aujourd'hui, le prouve."

 

Éliane Tillieux, Présidente de la Chambre : "Cette rencontre chaleureuse nous a offert l’opportunité d’échanger sur l’accessibilité des débats aux citoyennes et citoyens. Ainsi, la mise en œuvre de la traduction en langue des signes des questions d’actualité à La Chambre a enthousiasmé la Présidente du Parlement européen. Par ailleurs, même si nous avons abordé la ratification de la Convention d’Istanbul par l'ensemble des états membres de l’Union, c’est surtout le harcèlement qui s’est invité dans nos discussions : nous étions d'accord sur le fait qu'il est impératif de mettre tout en œuvre pour lutter contre les violences sexistes, sexuelles et psychologiques."

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour être tenu.e au courant de mon actualité

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté les conditions d'utilisation du site web et de protection des données personnelles.

Une expérience unique

Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible.